Désolée je suis attendue

Je vous fais part d’un deuxième livre d’Agnès Martin-Lugand, qui m’a, tout comme « les gens heureux lisent et boivent du café », beaucoup plu.

IMG_8266.JPG

« Désolée je suis attendue » relate l’histoire de Yaël, brillante interprète et femme d’affaires, qui vit littéralement pour son boulot et ne se permet aucun écart ni répit. Après des études de commerce, rythmées pas de nombreuses soirées, en dix ans Yaël est devenue une machine de guerre ne laissant dans sa vie aucune place pour sa famille, ni son groupe d’amis autrefois si soudé. La jeune femme veut tout contrôler, mais se voit bientôt prise dans un engrenage lorsqu’elle rencontre Marc, un ami de longue date qu’elle avait perdu de vue. Une rencontre qui va chambouler son rythme de vie si cadré…

A la fois touchant et désarmant, ce livre apprend à faire la part des choses entre une vie professionnelle chargée et le besoin de se ressourcer au près de notre entourage.

Freud disait : S’il est librement choisi, tout métier devient source de joies particulières, en tant qu’il permet de tirer profit de penchants affectifs et d’énergies instinctives

Tel un retour aux sources et à l’essentiel, ce roman nous rappelle quelles sont les vraies valeurs de la vie, et comme il est important de bien s’entourer.

Il n’est pas facile de s’attacher au personnage principal : Yaël, agaçante, voire exacerbante. Mais la façon dont Agnès Martin Lugand cerne sa psychologie la rend finalement attachante.

Une lecture distrayante, pour vous évader quelques heures…

Publicité