Les Haras Brasserie

Pénétrez dans la cour des Haras de Strasbourg et imaginez les sabots des chevaux battre les pavés…

C’est au cœur de la Petite France, isolée par sa cour intérieure, qu’une majestueuse statue équestre vous accueillera. Même si les chevaux du Haras ont quitté les prestigieux bâtiments il y a maintenant douze ans, de nombreux détails raviveront leurs souvenirs.

IMG_1889

Classé au titre des monuments historiques depuis 1922, c’est désormais une charmante brasserie qui a investi les lieux.

Un endroit à la fois grandiose et fascinant, sublimé par les architectes Patrick Jouin et Sanjit Manku, qui ont su utiliser les matériaux adéquats tels que le cuir et le bois en résonnance avec le harnachement du cheval.

Si les cuirs intérieurs sont issus de la célèbre maison de luxe Hermès, vous ne serez pas moins impressionnés par les 32 marches en colimaçon de l’escalier central. Un véritable tourbillon de chêne brut, qui se tient non loin des cuisines ouvertes. Et pour une ambiance chic et feutrée, réservez la yourte sculpturale inspirée d’une selle de cheval, pour le moins originale.

Vos sens ne seront pas en reste… Si vos yeux contempleront chacun des nombreux détails de la salle à manger, les plats, superbement présentés sauront séduire vos papilles.

Une véritable rencontre entre gastronomie et patrimoine avec un apéritif festif, une coupe de champagne à la fleur de sureau  et quelques bretzels comme amuse-bouche. En temps qu’expatriée parisienne, pour le plat, je n’ai pas su résister aux bouchées à la reine accompagnées de délicieux spaetzle. Un retour aux sources qui fait du bien, croyez-moi. Avec en entrée, une salade de pissenlit avec son œuf poché, un régal !

Par chance le dessert du jour était mon favori… la tarte au citron meringuée, servie avec une boule de glace citron (le chef a su me prendre par les sentiments).

Et si la cuisine est aussi magique que le lieu qui la renferme, il n’en va pas moins du service : irréprochable. Souriants et discrets, les garçons exécutent leurs gestes avec dextérité. Et, cerise sur le gâteau, savent s’adapter avec bonheur à l’ambiance de la tablée…

IMG_1958

Une adresse à ne pas négliger pour dîners ou déjeûners en toute intimité. Grâce à l’impressionnante charpente de bois datant du 18e siècle, vous ne serez nullement importunés par le brouhaha de la salle.

Enveloppés dans les cocons de cuir, savourez les mets que vous propose le chef et profitez de ce moment privilégié.

Publicité